Qu’est-ce qu’un gîte écologique?

gîte écologique

Le gîte écologique au cœur de l’écosystème

Le concept d’écotourisme est apparu il y a environ une trentaine d’années. La Société Internationale d’Écotourisme le définit plus récemment comme « une forme de voyage responsable dans les espaces naturels qui contribue à la protection de l’environnement et au bien-être des populations locales. » Alors qu’il n’a jamais été aussi facile de se déplacer dans le monde, l’écotourisme est né d’une prise de conscience. Face au tourisme de masse, il était devenu urgent de préserver nos écosystèmes. Il fallait créer un genre de tourisme bénéfique pour tous les acteurs en présence. Une sorte de pacte gagnant-gagnant avec la nature. C’est donc ici que le concept de gîte écologique a vu le jour.

Les acteurs du gîte écologique et leurs objectifs

Une valeur est commune à tous les propriétaires de gîtes écologiques : c’est l’engagement. L’authenticité et le partage sont au centre de leurs préoccupations. Grâce à leurs efforts, le secteur de l’écotourisme affiche une croissance annuelle comprise entre 20 % et 34 % depuis 1990. Afin de limiter l’impact sur l’environnement, un gîte écologique doit s’inscrire harmonieusement dans son contexte. Les propriétaires passionnés s’y emploient à tous les niveaux. La restauration de patrimoine en est un bel exemple. De l’utilisation de matériaux durables à la sensibilisation des voyageurs, cela exige une vigilance de tous les instants.

 

Le mobilier qui équipe le gîte à l’intérieur comme à l’extérieur proviendra sans nul doute en grande partie du réemploi de meubles existants ou chinés çà et là. Tous les postes seront revisités pour débusquer la moindre chose qui n’entre pas dans des critères éthiques. Objectif : un visiteur satisfait à 100 %. Car il s’agit bien d’art de vivre et de bien-être. L’idée d’une vie austère et spartiate que l’on associe à l’écologie n’a plus cours maintenant. En cela, les propriétaires se prêteront volontiers à vous initier à tous les aspects de cet univers.

Le label : une garantie pour un séjour responsable

Le label représente non seulement un gage de qualité pour le voyageur, mais également une haute marque de reconnaissance pour l’engagement du propriétaire. Effectivement, pour son obtention il est impératif de satisfaire à un cahier des charges. Les caractéristiques de l’écogîte doivent répondre de manière significative à l’amélioration d’aspects écologiques essentiels. Ainsi, les « éco labels » garantissent aux écovoyageurs un produit ou un service dont l’impact est faible sur la nature et l’habitat depuis sa fabrication jusqu’à l’élimination des déchets. Ces critères interviennent dans différents domaines qu’ils soient environnementaux ou sociétaux :

 

  • La réduction de la consommation en eau.
  • Le tri et le recyclage ainsi que le volume des déchets.
  • La gestion de l’énergie.
  • Les achats responsables concernant l’alimentation et l’entretien.
  • Le respect du cadre de vie à l’intérieur comme à l’extérieur.
  • La formation du personnel.
  • L’information et la sensibilisation des voyageurs.

Des bénéfices visibles sur la faune, la flore et l’économie locale

Grâce aux propriétaires et à leurs actions, les gîtes écologiques ont un impact visible sur la faune et la flore qui les entourent. Pour permettre la reproduction des insectes, des petits animaux et de la flore, les prairies sont fauchées une fois par an seulement. Quand l’herbe est tondue autour du gîte, elle est broyée et récupérée pour être utilisée sous forme d’engrais. Il n’est pas rare également de voir paître des moutons dans les parcs et ainsi contribuer à leur entretien. Les déchets organiques en provenance du gîte sont recyclés et revalorisés en compost pour le jardin. Rien n’est laissé au hasard, jusqu’au choix de certaines espèces végétales sélectionnées pour leur endurance face au manque d’eau. Les bénéfices s’étendent bien sûr à l’économie locale.

 

Différents corps de métiers sont concernés. Pour des travaux de rénovation ou d’entretien dans le respect de l’architecture régionale et des matériaux employés, il sera fait appel à des entrepreneurs locaux. Les commerces de proximité sont également concernés ainsi que les AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne). Une fois sensibilisés, les voyageurs sont également plus respectueux de leur environnement et sont heureux de découvrir les spécialités des producteurs et vignerons locaux qui travaillent en agriculture bio.

 

Le gîte écologique, une belle occasion de devenir écoresponsable

Chacun à sa manière et à son rythme peut devenir acteur du changement écologique. Il suffit de se reconnecter à l’essentiel, à ce qui fait sens pour soi et pour la nature. En faisant le choix de structures touristiques qui s’impliquent en faveur de l’environnement, vous pouvez redécouvrir votre habitat avec des yeux neufs. Tout peut participer à réduire notre empreinte. Vous trouverez ci-après quelques bonnes pratiques pour bénéficier de votre séjour dans des conditions écoresponsables :

 

  • Dans la mesure du possible, limitez vos déchets. Si vous partez en famille, lancer un petit challenge « zéro déchets », permettra d’investir les enfants. Veillez également à ne rien laisser traîner lors de vos balades autour du gîte.
  • Économisez l’énergie. Vous trouverez sûrement des petits appareils électroménagers en partage sur le site pour éviter la surconsommation. Privilégiez la lecture à la télévision. Les gîtes disposent souvent d’une petite bibliothèque à l’usage de tous. Vérifiez que la lumière est éteinte en quittant votre gîte.
  • Attention à l’eau. Certaines régions souffrent du manque d’eau pendant certaines périodes. La longue douche et l’utilisation de la chasse d’eau de manière intempestive sont à proscrire. Utilisez le linge de toilette sur plusieurs jours pour limiter les lavages.
  • En principe le gîte écologique met à disposition des produits ménagers fabriqués « maison » et écoresponsables. Idem pour les échantillons de savon. S’ils sont sans emballage, c’est un excellent signe pour l’environnement. N’hésitez pas à vous en servir pour le bien de tous.
  • Lors de vos déplacements, favorisez la mobilité douce. En vacances, il n’est nul besoin de se rendre à toute vitesse d’un point à un autre. Privilégiez la marche ou le vélo. Pensez à emmener des gourdes pour vos excursions plutôt que des bouteilles en plastique.
  • Pour combattre les méfaits du soleil, il est important de faire appel à des produits qui respectent aussi bien votre peau que l’environnement aquatique. Vous en trouverez facilement dans les boutiques bio.

Le voyage s’articule autour de belles rencontres, des propriétaires passionnés, la découverte de régions préservées, la participation à des activités originales.
Quel meilleur moment que les vacances pour être plus réceptif à ce qui nous entoure et prendre conscience de notre impact ! Lors d’une période de détente dans un écogîte, on contribue dans une certaine mesure à un cycle vertueux et on revient chez soi avec de nouvelles idées à appliquer au quotidien.

 

 

Accès vers l’office du tourisme de La Roquebrussane

Share