Les bienfaits du tourisme écologique

tourisme écologique

tourisme écologique

 

Le tourisme écologique : la nature au cœur du voyage

Le tourisme écologique, également connu sous les termes d’ écotourisme, ou de tourisme vert, propose une nouvelle façon d’appréhender et d’expérimenter le voyage. Le respect de la nature en est son principe fondamental. Le but est de participer et contribuer à une forme de tourisme durable, basé sur la découverte de l’écosystème et des milieux ruraux, mais également de l’écologie urbaine.

 

Le tourisme écologique se veut une réponse durable à l’inquiétante montée ces dernières années d’un tourisme de masse dominé par les idées de rapidité et de rentabilité, et qui a considérablement dégradé les milieux naturels. En promouvant la nécessité de préserver l’environnement naturel et le patrimoine culturel, le tourisme vert cherche ainsi à diminuer son empreinte écologique ; une priorité qui s’inscrit dans l’ère du temps. Son concept devient ainsi de plus en plus répandu et populaire dans le monde, de par sa dimension éthique et éco-citoyenne.

Le tourisme : quels impacts sur l’environnement ?

Le tourisme, qui détient jusqu’à présent 10% du PIB mondial, s’impose comme la première industrie mondiale. Selon l’Organisation Mondiale du Tourisme, plus de 1,8 milliard de touristes circuleront dans le monde d’ici 2030. Le trafic aérien, malgré la pollution qu’il engendre, est en constante augmentation – du moins, il l’était jusqu’à la crise sanitaire – et d’immenses complexes touristiques se sont développés dans le monde pour répondre à cet afflux massif de touristes.

 

Tout ceci n’est évidemment pas sans conséquences : le tourisme contribue inexorablement au réchauffement climatique de la planète. En plus de constituer une menace pour la faune et la flore, il engendre également de fortes pressions écologiques sur les sites naturels et culturels, souvent déjà fragilisés. Face à ces constats inquiétants, il apparaît comme urgent d’agir par le biais de solutions éco-responsables.

 

Le tourisme durable en France

Le tourisme écologique évoque l’ensemble des activités touristiques pratiquées en milieu naturel. Respecter l’environnement et contribuer au développement de l’économie locale sont les deux fondements de l’ éco-tourisme. En France, le tourisme écologique ne représente que 2% de l’offre des prestations touristiques. Il s’agit donc d’un secteur encore relativement méconnu, mais en passe de devenir une priorité dans les prochaines années. Au vu du contexte climatique actuel, il apparaît en effet comme essentiel de parvenir à intégrer la logique du développement durable aux prestations touristiques.

 

La dégradation de l’environnement, la pollution, l’épuisement des ressources naturelles, sont autant d’éléments nécessitant un réveil collectif. Il ne s’agit pas pour autant de bannir le concept de tourisme, mais au contraire de réadapter ce dernier afin de pouvoir continuer à voyager et à découvrir, tout en contribuant à la protection de l’environnement. Pour sensibiliser la population sur les bénéfices de l’éco-tourisme, la France organise chaque année une Journée mondiale pour un tourisme responsable.

 

Les bienfaits du tourisme écologique

La conservation de la nature apparaît comme le bénéfice principal de cette forme de tourisme. L’ éco-tourisme satisfait plusieurs critères, dont la préservation de la biodiversité, le respect de la diversité culturelle, et l’importance de nos liens à l’environnement… Le but premier est de prendre conscience du milieu naturel, ses diverses ressources, et le respect que l’on doit à ses vies animales et végétales.
Adopter un mode de voyage plus conscient et plus responsable permet au voyageur de se sensibiliser sur les impacts de ses actions sur l’environnement. Il devient ainsi un véritable acteur dans la lutte pour la préservation du patrimoine naturel et pour le respect de l’écosystème.

 

Le tourisme écologique est également une forme de voyage éducatif, dans le sens où il permet au voyageur d’enrichir ses connaissances et sa culture. La découverte de la nature et de son patrimoine étant au cœur du principe de l’éco-tourisme, le voyageur devient plus apte à comprendre un nouvel environnement. Il se familiarise aussi bien avec la faune, la flore, que la géologie : il devient ainsi capable d’observer, de comprendre et de reconnaître divers paysages (leur façonnage, leur évolution), et différentes espèces végétales et animales. Le tourisme écologique favorise cette éducation à l’environnement et à la vie sauvage, tout en permettant de se ressourcer, grâce à ce contact permanent avec la nature. Nos connaissances n’en deviennent que plus riches ! En outre, les éco-guides se développent de plus en plus, dans ce but justement de partager leurs nombreuses connaissances de la nature environnante avec les visiteurs.

 

Il ne faut pas non plus minimiser les avantages économiques générés par le tourisme écologique pour les populations locales et leur économie : les fonds versés dans le cadre du tourisme écologique – par exemple les droits d’entrée d’une réserve naturelle – contribuent au développement de cette forme de tourisme éthique, et profitent également aux populations d’accueil. Et plus l’ éco-tourisme se développera, plus il pourra se pérenniser. S’il est correctement mené, cette forme de tourisme contribue à la croissance de la localité concernée.

 

Comment faire du tourisme durable ?

Commencer par adopter un mode de transport écologique aurait déjà un impact considérable : il faudrait dans l’idéal éviter les longs courriers en avion, ce dernier demeurant le moyen de transport le plus polluant au monde. En effet, selon un rapport de l’ONU, 40% des émissions de gaz à effet de serre liées au tourisme proviendraient du simple transport aérien. Il apparaît ainsi plus responsable de lui privilégier le transport routier, à condition d’opter pour le co-voiturage, ou ferroviaire, celui-ci demeurant actuellement le moyen de transport le plus écologique.

 

Ceci implique de voyager dans des destinations plus proches de chez soi. Les transports longue distance étant très nocifs pour l’environnement, il est plus responsable de s’orienter en priorité vers des destinations de proximité, à une échelle plus restreinte, plus locale. La France à elle seule regorge de merveilles touristiques.

 

Adopter un hébergement responsable est également un excellent moyen de contribuer au tourisme écologique. L’éco-hébergement représente un mode d’hébergement répondant aux critères de respect de l’environnement. Les options d’hébergements écologiques sont nombreuses : éco-gîtes, chambres d’hôte, écolodges, éco-villages, éco-hôtels, sont autant de choix qui s’offrent à vous. Les hébergements qualifiés de durables peuvent bénéficier des labels Bio Hôtel, ATR (Agir pour un Tourisme Responsable), ou encore Ecogîte, ce qui permet de mieux s’y retrouver dans l’offre d’hébergements touristiques. Il est intéressant de constater que la notion de biodiversité est de plus en plus prise en compte dans les hébergements touristiques.

 

S’initier à la culture locale est évidemment un des meilleurs moyens de pratiquer un tourisme écologique et responsable : goûter aux plats locaux traditionnels, dormir dans une structure locale, privilégier les marchés pour effectuer ses achats, explorer la biodiversité environnante, et partir à la rencontre de la population… sont autant de moyens de soutenir l’économie locale, et de voyager de manière authentique. En somme, il s’agit de s’adapter et d’essayer de comprendre l’environnement de la région visitée.

 

Le respect de l’environnement et des populations est une préoccupation aujourd’hui largement partagée. Il apparaît désormais comme essentiel d’adopter un mode de voyage plus intelligent, plus conscient, plus responsable et plus authentique, dans le respect du patrimoine naturel et culturel. L’ écotourisme s’inscrit ainsi comme une solution d’avenir pour que l’on puisse continuer à voyager et à découvrir. Il est impératif de doter à nouveau le voyage de sa nature première qui fait toute sa richesse : une source de découvertes, d’échanges et d’enrichissement perpétuelle.

 

 

Accès vers l’office du tourisme de La Roquebrussane

 

Share